Ce que vous gagnerez à refuser les injonctions

Une femme qui résiste aux injonctions se sent libre

Injonction: nom féminin, ordre formel d’obéir sur le champ sous menace de sanction (www.larousse.fr) J’ai trouvé par hasard ces mots de Simone Veil : « Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement j’ai envie de dire le contraire. Après j’essaie d’imaginer les choses autrement que de mon point de vue. J’essaie de me mettre à la place des autres. » Comme pour rendre hommage à cette immense femme, pour qui j’éprouvais déjà de son vivant une admiration sans faille, ces quelques lignes ont fait écho en moi.

Simone veil une femme qui résistait aux injonctions

Simone Veil – Madame Figaro

Je ne m’estime pas rebelle, je suis trop mesurée pour cela. Pourtant, sans chercher l’excès, avoir un fond de rébellion me parait un bon moyen de résister aux injonctions. Bien entendu, je ne parlerai pas des injonctions médicales ou de justice mais plutôt de tous ces ordres qui veulent nous faire entrer dans un cadre, nous dire ce que nous devons faire : acheter, consommer, se comporter de telle ou telle manière, … qui prétendent régir nos vies, effacer nos désirs et nos pensées.

Quelles sont les injonctions du quotidien?

De tous temps les femmes ont subi des injonctions, encore plus que les hommes, me semble-t-il. Ces injonctions envers les femmes proviennent de la société, de la famille, de la religion. Elles varient plus ou moins selon les époques, les pays, les milieux sociaux. Par exemple : se marier, avoir des enfants, porter le voile, ne pas manger du poisson le vendredi, ne pas mettre de jupe, s’occuper de la maison, faire du sport, … Et je suis sure que vous pouvez en ajouter. Les nombreuses questions du soignat face aux refus d'obtempérer du malade Exerçant dans milieu de la santé, milieu où il est particulièrement dans l’usage de dire à l’autre (le patient surtout) ce qu’il doit faire, je me suis souvent trouvée en difficulté. En effet, c’est facile de dire ce qu’il faut faire. D’ailleurs souvent le patient le sait, mais pourquoi ne le fait-il pas ?

Pourquoi vouloir résister?

Pourquoi quand on me dit de pratiquer la méditation en pleine conscience, de manger du poisson 2 fois/semaine, de faire du vélo ou de limiter ma consommation de viande, je ne le fais pas ? Pourtant je n’ai rien contre, je pense même que cela peut me faire du bien. C’est sans doute que je n’en ai pas envie, mais surtout, que je n’aime pas qu’on le me dise ce que je dois faire. Assurément je ne veux pas que quelqu’un, qui ne m’est pas forcément bienveillant, décide ce qui est bon pour moi.

Qui mieux que moi sait ce qui est bon pour moi?

Une femme bras grands ouverts pour défier les injonctionsSe rebeller c’est refuser d’être comme les moutons de Panurge. C’est, non pas rejeter tout en bloc, par principe, mais avant de donner son accord, de suivre le mouvement, de faire ce qui nous est demandé, s’interroger. Se questionner pour savoir si ce qui est attendu est conforme à ses valeurs, à ce qu’on aime. Surtout se demander si cela nous apporte quelque chose de positif. Finalement se rebeller c’est comme un signal, qui nous montre que l’ordre donné heurte la personne que nous sommes. C’est, comme le disait Simone Veil, comparer son point de vue à d’autres. Et, pour finir, décider en pleine conscience de suivre ou de rejeter. Se rebeller, refuser les injonctions, c’est s’estimer. Se voir comme une personne avec suffisamment de valeur pour oser défendre son point de vue. Est-ce que recourir à la tendance du développement personnel vous aidera ? Est-ce que la pratique du chant comme votre amie vous conviendra? Pas sûr. En effet, vous êtes unique. Vous existez par votre singularité. C’est ce qui fait votre richesse et celle de la société dans laquelle vous vivez. Par conséquent, ne suivez que les modes qui ont du sens pour vous (si je peux considérer qu’une mode peut avoir du sens…). Adoptez celles qui s’inscrivent dans une continuité et une cohérence avec votre vie. Osez sortir du cadre où d’autres veulent vous enfermez. Alors, pour finir, je ferai un clin d’œil à Paul Gauguin et à son injonction « Soyez mystérieuse » parce que, il faut bien l’avouer, certaines injonctions peuvent nous donner envie de nous élever au-dessus de la mêlée.

panneau bois de Gauguin portant l'injonction: soyez mystérieuse

Paul Gauguin – 1890- Bas-relief en bois de tilleul polychrome   © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Jean Schormans

   

Soyez vous-même ! N’oubliez-pas que l’uniformité est triste et que c’est réellement la singularité qui fait le charme. Un chemin sur la jetée pour penser à résister aux injonctions   Et vous, résistez-vous aux injonctions? Si oui, lesquelles? Préférez-vous être rebelle ou suivre le mouvement ? Dites-nous pourquoi ci-dessous:

Partager
Vous pouvez laisser votre commentaire 0 Commentaires