Quelles astuces pour se vêtir à tout petit prix ?

un dressing pour se vêtir complètement en seconde main

Me vêtir pour un petit prix a toujours fait partie de mes habitudes. Je pense que cela fait plus de 40 ans que je pratique cet exercice de trouver des vêtements qui me plaisent pour pas cher. Si la pratique était cachée auparavant, elle devient très tendance voire militante aujourd’hui. Et c’est tant mieux.

La production croissante de vêtements a suivi la mondialisation. Elle s’est faite ces dernières années au prix de conditions de travail non éthiques et d’une empreinte écologique que les consommateurs ne peuvent plus ignorer. J’aborde ce sujet dans mon article ici.

Se vêtir dans les grandes enseignes

La mondialisation a, entre autres, comme résultat d’offrir aux consommateurs des vêtements de grandes enseignes où les prix sont très bas. Pour ne citer que les plus connus, il s’agit des magasins comme H&M, Zara, Primark,…Etre une femme et se vêtir d'une robe pas chère

Ces temples de la mode copient presque en direct le défilés et sortent des nouveautés en permanence. J’appelle ces vêtements des vêtements jetables car ils sont souvent de piètre qualité et trop mode pour durer. Ils font le bonheur des petits budgets et, en particulier, des plus jeunes qui sont la cible principale de ces enseignes. Ces magasins sont le symbole de la fast fashion.

Ils permettent de se vêtir à la pointe de la mode sans ruiner son porte-monnaie… tout du moins si on se réfère juste au prix immédiat de l’achat. Les consommateurs qui fréquentent ces enseignes sont en général à l’opposé de ceux qui remettent en cause les modes de consommation traditionnels. Ces derniers revendiquent un souci écologique, un respect des travailleurs tout au long de la chaîne, et un refus du gaspillage. Nous pouvons parler de mode responsable.

Je ne porte pas de jugement sur l’un ou l’autre type de consommateurs. Cependant il est clair que la mode responsable a obligatoirement un coût plus élevé que la fast fashion. Cependant chacun fait en fonction de son éducation, de ses convictions et de ses moyens.

Les ventes privées, soldes et magasins d’usine

choix d'un jean et d'un pull blanc pour se vêtirSi votre choix porte sur du neuf et que votre budget est serré, c’est une solution à ne pas négliger pour vous vêtir. J’entends régulièrement des femmes dirent qu’elles ne font pas les soldes pour différentes raisons. Elles préfèrent acheter tout de suite en boutique dès que l’article est disponible. C’est un choix qui a un coût. Cependant, je peux remarquer que, entre les soldes, les promotions et ventes privées diverses, les articles sont en général peu de temps au prix fort. Certains vendeurs disent d’ailleurs passer leur temps à modifier les prix !

La solution des magasins d’usine peut séduire certaines. Comme ils sont peu nombreux sur le territoire, il est préférable de grouper ses achats pour rentabiliser le déplacement. En outre, vous n’êtes pas certaines de trouver le modèle souhaité dans la taille que vous cherchez. A réserver aux acheteuses averties, et avec un budget défini à l’avance pour ne pas risquer d’acheter pour acheter.

Dans tous les cas, attention de ne pas acheter juste parce que ce n’est pas cher. Si vous avez déjà deux pulls marine, un troisième qui restera dans l’armoire sera un achat de trop.

Fabriquer ses vêtements

Les générations précédentes savaient coudre, broder, tricoter. Ces travaux manuels s’étaient un peu perdus lors des périodes plus fastes de l’économie. Cependant, ce qui était ringard il y a encore peu de temps revient à la mode. J’observe un renouveau de ces savoir-faire. Si la transmission a fait défaut, elle est remplacée par des livres, ateliers créatifs et tutoriels qui fleurissent sur internet. C’est le DIY (Do It Yourself) qui a le double avantage d’être économique et généralement très valorisant. Et puis, je pense qu’on jette moins facilement un vêtement qui a demandé des heures de travail. En effet, il ne faut pas se leurrer : faire un vêtement, ou un accessoire, prends plus de temps que faire 5 clics ou se rendre dans une boutique. C’est donc encore un choix à faire.Tricoter pour se vêtir à faible coût

Réparer et mener les vêtements au bout de leur vie

Personnellement, je ne suis pas prête à payer un pantalon en velours milleraies jaune moutarde 220 €,  comme je l’ai vu récemment, sous prétexte qu’il répond aux critères de la mode responsable. En plus je n’aime pas le jaune moutarde… Alors je fais autrement.

Réparer

Un des comportements que je retiens de mon éducation est de prendre soin de mes vêtements, comme de tout ce que je possède d’ailleurs ! Je fais attention à l’entretien et au rangement et recouds un bouton ou un ourlet décousu. Je sais reprendre une maille… Et puis, je n’oublie pas que mon arrière-grand-mère retournait les cols de chemises, quand ils étaient usés, pour les commerçantes de son quartier. Ça donne à réfléchir. J’ai essayé de transmettre un minimum de mon savoir en fils et aiguilles à mes enfants. J’avoue que ce n’est pas gagné. Mais je ne désespère pas et suis prête à montrer de nouveau si besoin.une aiguille pour pouvoir se vêtir pas cher

Utiliser jusqu’au bout

Avant de vous débarrasser des vêtements ou linge de maison dont vous ne voulez plus, vous pouvez donner bien sûr, mais aussi vous posez la question d’un nouvel usage. Par exemple, un jean usagé peut être coupé en short, les vieux tee-shirts font d’excellents chiffons, et les draps usés font de très bons torchons de vaisselle. Quant aux couvertures usagées, elles font le bonheur des animaux de compagnie. Il suffit de les découper selon le besoin. Et puis, il est toujours utile d’avoir une tenue « qui ne craint rien » pour les tâches à hauts risques. Un pantalon, un tee-shirt et un pull ou gilet que vous ne trouvez plus dignes d’être montrables font très bien l’affaire. Ils éviteront des dégâts sur vos derniers chouchous.

Et puis, si vous ne voulez plus des vêtements, ne les jetez surtout pas. Ils pourront être recyclés.

Pour plus d’informations sur le recyclage ou upcycling, allez sur ce site.

Se vêtir en seconde main

Pour moi, une mine d’or se trouve dans les magasins de seconde main ou dans les ventes de vêtements d’occasions. A des prix défiants toute concurrence, si vous savez chercher et choisir, vous trouverez des trésors.une penderie pour se vêtir en seconde main

Se vêtir dans les boutiques du champ de la réinsertion

En fonction de votre lieu d’habitation vous avez peut-être à disposition des magasins qui récupèrent des dons. Ce sont souvent des entreprises associatives qui travaillent dans le champ de la réinsertion. Les vêtements issus des dons sont triés, voire remis en état, et vendus dans leurs boutiques pour une nouvelle vie… avec vous. En achetant dans ces boutiques vous faites ainsi une bonne affaire et une action solidaire. Rien ne vous empêche de déposer également.

Si les boutiques des associations Emmaüs sont les plus connues, il en existe d’autres en France comme par exemple, celles fédérées dans le réseau Le Relais.

Les vide-greniers, vide-dressing et bourses aux vêtementsse vêtir avec une blouse YSL trouvée dans un vide-grenier

Dans le rayon vêtements de seconde main, vous trouverez également de jolies pièces dans les vide-greniers qui animent de nombreux villages ou quartiers dès que la météo est favorable. Les prix sont très bas mais il faut être très sélectif car beaucoup de vêtements sont démodés ou abîmés. Vous trouverez de plus en plus régulièrement des vide-dressing qui peuvent se dérouler durant la saison d’hiver car ils se passent généralement en salle. Tous ces événements sont généralement organisés par des associations afin de renflouer les caisses. Vous trouverez le calendrier sur les divers agendas locaux et en particulier sur le site vide grenier  et ses différentes rubriques.

Dans le même registre, vous trouverez les braderies de vêtements organisées souvent par les associations familiales. Les vêtements sont contrôlés par les bénévoles avant d’être mis en vente généralement par catégories sur portants.

Le troc

Je ne suis pas familière de cette pratique mais le troc commence à émerger comme une autre manière de déjouer la société de consommation. Vous pouvez lire cet article sur le site portail de la mode

Et puis, rien ne vous empêche de pratiquer le troc avec vos proches et leurs amies. C’est l’occasion de passer un après-midi agréable entre femmes.

Acheter sur internet

Internet a ouvert une nouvelle manière un nouveau marché de l’occasion dans tous les domaines et le vêtement n’y échappe pas. Les sites sont maintenant  nombreux et ont des fonctionnements similaires.

robe sur cintre pour retouche avant de se vêtir

Au côté des plus anciens comme eBay qui permet des achats, sous formes d’enchères ou à prix fixe, de tout ce qui se vend, vous trouvez de nombreux autres sites comme Vide-dressing, Vestiaire collective pour des pièces plus luxes, Vinted très plébiscité des jeunes pour les petits prix, etc… Leboncoin a aussi une rubrique consacrée aux vêtements et dérivés. Les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram permettent aussi de la vente en directe entre particuliers.

Les règles d’or pour se vêtir pas cher

Le but de l’opération « m’habiller pas cher » ne doit pas être une occasion supplémentaire de remplir votre dressing. Certains points de vigilance sont à respecter pour ne pas acheter n’importe quoi sous prétexte que ce n’est pas cher.

Une condition indispensable est de ne pas chercher un article précis. Il ne s’agit pas chercher mais de trouver.

Les achats en direct    

  • Chaque fois que c’est possible, prenez le temps d’essayer. Si vous pensez ne pas avoir le compas dans l’œil, vous pouvez noter vos mesures dans un carnet ou votre smartphone. Mettez un mètre ruban dans votre sac et dégainez le tout au besoin. Cela sous-entend aussi de partir en chasse habillée d’une tenue pratique.choix pour se vêtir pas cher
  • Pensez à vérifier particulièrement les coutures, les zips, le tissu sous les bras, le col, le bout des poignets, la doublure, le
  •  fond des poches. Vérifier la présence de tous les boutons, et s’il en manque un regardez si un bouton dit de courtoisie se trouve à l’intérieur, généralement cousu à l’étiquette de composition. Pensez qu’un bouton très fantaisie, ou siglé, manquant peut vous obliger à changer tous les
    boutons. Soyez également vigilante sur les petits trous dans la maille pas toujours facile à repriser sans laisser de manière invisible.
  • Éviter les articles qui demandent plusieurs retouches, surtout si vous n’avez pas de talent pour les faire vous-même.
  • Ne pas acheter des tissus lustrés, tachés ou défraîchis. Même pas chers, ils sont trop chers.

Les achats sur internet

  • Si vous achetez sur Internet, regardez attentivement les photos et n’hésitez pas à en demander d’autres avec les détails que vous souhaitez. Faites compléter la description de l’article si besoin. N’oubliez pas que les vêtements taillent différemment selon les marques. Je vous conseille de comparer les mesures indiquées avec celles d’un vêtement du même style qui vous va bien
  • N’hésitez pas à comparer des produits similaires en utilisant les critères de recherche des sites pour trouver parfois mieux et moins cher.

Pour tous les achats

  • Si le vêtement a besoin d’un ourlet ou d’une autre retouche, il doit être facile à faire. Mais vous avez peut-être des talents de couturière ou cette compétence dans votre entourage. Sinon, le prix demandé par un professionnel enchérira votre achat.
  • Achetez des tissus lavables, ou estimez si le prix et la valeur de l’article mérite le coût d’un passage au pressing
  • Vous devez avoir une idée du prix d’un article neuf pour estimer si le prix demandé est correct.
  • Éviter les produits bas de gamme dont la qualité ne vaut pas la peine.
  • Vous pouvez estimer que la pièce est suffisamment belle pour accepter un prix élevé pour de l’occasion en pensant que vous pourrez toujours la revendre. Mais, devant la pléthore d’articles sur le net, la revente peut s’avérer plus difficile qu’espéré. Au final, vous risquez de devoir baisser le prix  pour vous débarrasser de l’article.pinces à linge pour laver achats du vêtir pas cher

 

S’habiller pas cher est une démarche qui est un choix pour vous, je l’espère. Dans ce cas, il est vraiment possible de se vêtir correctement à condition de ne pas vouloir suivre les dernières tendances et d’avoir un peu l’œil du chineur. Certes, cette démarche demande plus de vigilance que d’aller en boutique, mais apporte la même satisfaction qu’un achat neuf. Vous pouvez même trouver des vêtements neufs portant toujours leurs étiquettes. Ce mode de consommation s’inscrit dans un mode de vie en lien avec un souci économique et écologique. Vous pouvez décider de tenter cette pratique, de l’appliquer de façon militante, ou dire que ce n’est pas pour vous. Il faut bien que des personnes achètent du neuf pour que la seconde main existe…

N’hésitez pas  à donner votre avis, à partager vos astuces ci-dessous:

Partager
Vous pouvez laisser votre commentaire 0 Commentaires