Et si les bonnes résolutions ne passaient plus par vous?

le mot résister est écrit sur la plage comem pour dire de ne pas prendre de bonnes résolutions

Les bonnes résolutions reviennent vous chatouiller l’esprit au moins deux fois par an à vous aussi? En effet, comme le Beaujolais nouveau ou la Saint Valentin, les bonnes résolutions sont pratiquement inscrites au calendrier. Chaque année, à la rentrée de septembre et aux premiers jours de l’année civile, le marketing est là pour imprimer dans votre cerveau qu’il faut prendre ces fameuses bonnes résolutions. Mais est-ce réellement une nécessité pour vous ? Prendre une ou plusieurs bonnes résolutions ne signifie-t-il pas vous imposer une injonction supplémentaire ?

C’est quoi une bonne résolution ?

Les bonnes résolutions sont le propre de notre société occidentale. Il semblerait qu’elles datent de l’époque babylonienne (2000 ans avant JC). Dans ce temps-là elles consistaient à rendre le matériel agricole emprunté. Bien loin de ces soucis de bon voisinage, les bonnes résolutions visent, de nos jours, un désir de changement qui passe par un ou plusieurs engagements que l’on prend envers soi-même.  Les changements souhaités touchent les comportements ou le mode de vie.

Notre société a depuis longtemps suggéré que ces bonnes résolutions se prennent en début d’année civile. Cependant, vous avez sans doute observé que la rentrée de septembre devient aussi un moment où vous êtes invitées à initier ces changements. En dehors de ces dates, les bonnes résolutions s’imposent généralement à votre esprit suite à un événement de vie déclencheur.

 

une femme sur la balnce pour la bonne résolution de maigrir

Combien de bonnes résolutions aboutissent ?

Connaissez-vous le nombre de bonnes résolutions prises dans une année? Savez-vous combien ont abouti ? Prenez-vous régulièrement les mêmes bonnes résolutions ?

Je vais peut-être vous décevoir ou, au contraire, vous faire plaisir : seulement 12% des bonnes résolutions sont tenues. Ce chiffre, peu encourageant, est donné par une étude de 2007 menée par l’université de Bristol sur 3000 personnes. La majorité des bonnes résolutions tombent à l’eau.

Alors faites-vous partie des heureuses personnes qui vont au bout de leur projet de changement ? Ou bien, estimez-vous que vous êtes finalement comme la plupart des autres qui calent au pied du mur ?

Pourquoi les bonnes résolutions ne marchent pas

Des personnes bien intentionnées vous proposent des listes de bonnes résolutions ! Comme si vous ne pouviez pas décider de vous-même quelles sont les changements qui vous conviendraient !le mot résister est écrit sur la plage comem pour dire de ne pas prendre de bonnes résolutions

Les plus fréquentes concernent la perte de poids, la remise à la pratique sportive, l’arrêt du tabac, le souhait de mieux profiter de la vie ou de faire des économies, les projets de voyages… Mais sont-elles vraiment des désirs personnels ou bien s’agit-il d’une l’adhésion plus ou moins volontaire à une injonction ?

Force est de constater que, pour qu’une bonne résolution aboutisse à du concret, il est absolument nécessaire qu’elle fasse l’objet d’un choix réfléchi et d’un objectif défini. Or, si vos bonnes résolutions sont le souhait d’obéir à des tendances ou diktats de la société mais que vous n’êtes pas motivée au plus profond de vous-même, cela ne marchera pas. Parce qu’au final, il est fort probable que répondre à des injonctions ne vous convienne pas. A ce sujet, je vous invite à lire mon article sur ce blog.

Comment parvenir à un vrai changement

Pour que votre souhait de changement ait des chances d’aboutir vous devez être réellement motivée. Car c’est cela la clef de la réussite.

La motivation comme fondation

La motivation mérite de la préparation car elle est le résultat de divers facteurs comme :

  • La réflexion la plus objective possible sur ce qui améliorerait votre vie ; cela doit reposer sur votre désir profond et non pas sur ce que vous dicte la société bien-pensante
  • La nécessité de faire un bilan sur l’adéquation entre vos valeurs et ce que vous vivez à l’instant donné ; ce que vous vivez correspond-il à qui vous êtes ?
  • L’attente d’un effet positif sur vous
  • L’identification de la récompense qui découlera de la réussite.

La motivation n’est donc pas l’inverse d’un coup de tête puisqu’elle repose sur un état des lieux et une réflexion.

se mettre à l'activité physique ne marchant pour de bonnes résolutions

Les étaiements de la réussite

Chacune compose avec sa personnalité. Cependant certains constats montrent que vous pouvez mettre plus de chances de réussite de votre côté en les prenant en compte.

  • Choisissez le bon moment ; celui-ci peut être tout à fait hors des traditionnels moments que la société et le marketing souhaitent vous imposer
  • N’envisagez qu’un changement à la fois ; les autres attendront leur tour. Vous devez prioriser ce qui vous tient le plus à cœur et vous rendra la plus heureuseprendre de bonne résolution pour son cœur et sa santé
  • Vous gagnerez à rendre publiques vos bonnes résolutions mais seulement auprès de personnes de confiance qui pourront être un soutien. Dire, c’est un peu s’engager. Mais éviter de faire part de votre résolution à la personne bien intentionnée qui vous dira que c’est hors de votre portée car vous avez déjà essayé cinq fois sans succès. Choisissez à qui vous le dites.
  • Acceptez la patience et l’humilité car les vrais changements ne se font pas du jour au lendemain. Il faut parfois du temps, et l’échec fait partie du jeu. Vous devrez peut-être vous y reprendre en plusieurs fois avant de réussir. La persévérance est essentielle.
  • Soyez disciplinée et respectez les objectifs fixés.

Un objectif plutôt que de bonnes résolutions

Les meilleures chances de réussir le changement vrai et positif que vous espérez est de définir un objectif une fois que vous vous sentez réellement motivée.

Cet objectif doit être SMART :

  • S pour spécifique ; l’objectif doit être concret, clairement formulé et sans aucune ambiguïté possible
  • M pour mesurable ; vous devez définir des critères qui vous permettront d’estimer vos progrès
  • A comme atteignable ; placez la barre au bon endroit, ni trop haut (frustration en vue), ni trop bas (ennui à venir) mais les réajustements sont possibles.
  • R comme réaliste car vous devez intégrer dans votre objectif les données concernant vos ressources (temps, argent, capacités physiques, énergie,…) et votre contexte de vie (entourage, travail, vie sociale,..)
  • T comme temporel car vous devez établir un calendrier des étapes qui baliseront la route vers votre objectif.

 

le chemin vers un objectif plutôt que de bonnes résolutions

Alors, avec un objectif judicieusement choisi et clairement défini, vous allez pouvoir vous débarrasser du sentiment de culpabilité suscité par les bonnes résolutions impossibles à tenir. Laissez-les tomber en refusant de céder aux injonctions. Avancez à votre rythme avec la technique des petits pas. Imaginez quel sera votre bonheur d’avoir réussi ce qui vous tenez tant à cœur.

 « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles », Oscar Wilde

Vos témoignages sur les bonnes résolutions prises, suivies de réussite ou pas, sont bienvenus dans la zone de commentaires ci-dessous.

 

 

Partager
Vous pouvez laisser votre commentaire 0 Commentaires