13 bonnes raisons pour partir seule en vacances

Une femme couchée dans l'herbe pour ses vacances

Partir seule en vacances : cette éventualité vous a-t-elle déjà effleurée ? Le faites-vous ? Dans la société française, les vacances sont valorisées comme des moments pour se retrouver en couple, en famille ou entre amis. Il y a même une injonction à passer de bonnes vacances. Vous en connaissez beaucoup des personnes qui disent avoir passé d’horribles vacances ? Et pourtant ces jours ne sont pas obligatoirement idylliques et les galères existent aussi. Alors en quoi, partir seule est-il un frein à de bonnes vacances ?

Quelle est la durée idéale des vacances pour un bienfait maximum?

Il est difficile de répondre objectivement à cette question. En effet, si vous avez bien compris que 2 seules journées ne sont pas suffisamment profitables, vous avez sans doute l’idée que les vacances les plus longues sont les meilleures. Or ce n’est pas ce que les études scientifiques tendent à montrer. En effet, d’après le Dr Frédéric Saldmann*, le schéma idéal est le 8-1-5. Cela signifie que vous ressentez déjà le bénéfice de vos vacances huit semaines avant qu’elles ne démarrent. en vacances une femme sous une source

La perspective de ce moment, où vous projetez des moments agréables, « active le circuit de la récompense de votre cerveau et génère un profond bien-être ». Une seule semaine est nécessaire et suffisante pour récupérer un état de forme. Augmenter la durée de votre congé ne permet pas de gain supplémentaire. En revanche, bonne nouvelle, l’effet positif de cette semaine de break, va perdurer durant les cinq semaines qui suivent. Conclusion : si votre emploi vous le permet, vous avez tout intérêt à fractionner vos congés et à partir régulièrement tout au long de l’année.

Quel est votre type de vacances ?

Un point important à considérer est votre représentation des vacances. En effet, vous avez surement observé que les vacances des uns peuvent ne pas en être pour les autres.

Par exemple,

  • Les vacances repos : vos activités consistent à dormir, vous baigner, vous rendre à table où le repas est prêt, flâner au marché, jouer avec les enfants ou vos amis, faire de courtes ballades histoire de vous dégourdir les jambes, lire sous la tonnelle ou au bord de la piscine, aller au spa, prendre de longs moments apéro…
  • Les vacances famille : vous rejoignez les cousins dans la maison familiale et c’est repas à préparer pour de grandes tablées, ballades avec les enfants, barbecue tous les soirs et organisation d’enfer pour que chacun participe à la vie de la communauté
  • Les vacances chez les parents âgés : vous allez passer vos vacances chez vos parents afin de régler le maximum de démarches administratives, questions d’intendance, travaux ou ménage à fond. Cela vous rassure et ils sont contents de vous voir.
  • Les vacances sportives : vous profitez de ce moment pour pratiquer de manière intensive les sports que vous aimez afin de compenser le manque ressenti dans l’année.visite au musée pendant les vacances
  • Les vacances voyage : depuis des mois vous avez organisé votre périple à l’autre bout du monde avec votre conjoint et vos enfants. Le circuit est prêt et chaque étape est organisée afin de faire un inoubliable voyage.
  • Les vacances culturelles : vous emmenez votre moitié découvrir les châteaux de la Loire ou vous profitez de Paris au mois d’Août pour faire le plein de musée et d’expos.
  • Les vacances spirituelles : vous allez dans un monastère perdu dans la forêt du Morvan pour une retraite méditative, ou vous faites un stage de yoga dans un temple bouddhiste
  • Les vacances sociales : vous consacrez vos congés à emmener des enfants défavorisés au bord de la mer ou vous êtes directrice de colonie de vacances.

Y trouvez-vous les vôtres ? J’en ai peut-être oublié…

Mon expérience de vacances en solo

Depuis plusieurs années je m’offre une semaine de vacances en solo chaque début de l’été. C’est vrai que je pourrai prendre une semaine de congés et rester chez moi, mais ce n’est pas la même chose. Chez soi, il y a toujours quelque chose à faire qui relève des contraintes du quotidien. Alors, même si je suis officiellement en vacances, je ne me repose pas aussi bien que quand je pars.

une femme se repose en vacancesAu début, mon entourage était étonné et ne comprenait pas ce besoin. Aujourd’hui, il est habitué et ne fait plus de commentaire. Cependant, j’ai constaté récemment que cette « originalité » surprend toujours. Certain s’inquiète de ce que pense mon mari, d’autres se demandent comment je fais pour ne pas m’ennuyer !

Pourtant j’encourage celles qui sont tentées et n’osent pas à se lancer. Au pire, si cela ne convient pas, il est toujours possible abréger et de rentrer. Il faut reconnaître que j’aurai sans doute d’avantage hésité à partir seule en voiture à des centaines de kilomètres de chez moi si n’existaient pas ces outils que sont le smartphone et le GPS.

Je reviens chaque fois reposée et ressourcée. Et je n’ai jamais eu de mésaventure.

Quelques questions préalables

Il est évident que partir en vacances seule doit être choisi et préparé. J’entends par là qu’il faut vous questionner au préalable afin de savoir comment vous allez occuper vos journées. Allez dans un endroit que vous connaissez me paraît être un bon moyen de limiter les mauvaises surprises. A moins que votre souhait soit vraiment d’être surprise !

Dans votre tête, projetez, avant de vous décider, certains points clefs de vos vacances :

  • Le trajet et le choix du mode de déplacement. Etes-vous capable d’aller seule en voiture ? Si vous préférez le train comment allez-vous vous déplacer sur place ? Si vous prenez l’avion, pouvez-vous gérer vos bagages (nombre, poids,…)
  • Le déroulé de la journée : avez-vous prévu des visites particulières ? Avez-vous des réservations à effectuer au préalable ? De quoi avez-vous besoin pour les activités que vous avez prévues ?
  • Les imprévus vous déstabilisent-ils ?

Une fois lancée, vous n’avez plus qu’à assumer et vous projeter comme dit dans le premier chapitre ! Vous aurez déjà le début du bénéfice de l’attente. Et puis, ce sera peut-être votre premier pas de résistance aux injonctions comme je l’évoque dans un précédent article.une femme en vacances libre dans la nature

 

Quels effets positifs attendre de vacances en solo ?

Ce que vous risquez d’apprécier dans cette semaine seule :

  • Adopter votre propre rythme et non pas celui de votre conjoint ou de vos enfants
  • Ne pas avoir à décider pour faire plaisir à l’autre
  • Ne pas vous occuper des repas selon l’autre (les goûts, la structure du repas)en vacances seule prendre son thé tranquillement
  • Aller où vous voulez, à l’heure que vous voulez
  • Etre attentive seulement à vous-même
  • Dialoguer avec vous-même, laisser émerger votre moi profond
  • Vous sentir libre
  • Etre fière de votre indépendance
  • Avoir des choses à raconter à votre retour
  • Rencontrer des nouvelles personnes car, quand on est seule, on va plus volontiers vers les autres, et les autres vous parlent plus facilement
  • Etre un encouragement pour vos filles ou vos amies à être indépendantes
  • Apprécier de retrouver vos proches à votre retour
  • Revenir reposée et ressourcée

Que ce soit clair : je ne dis pas que c’est un rituel nécessaire à l’épanouissement de toutes les femmes. Je comprends bien sûr que celles qui vivent seules tout le temps aient besoin de compagnie en vacances. En revanche, j’encourage fortement les femmes qui disent en rêver mais ne pas oser à y réfléchir sérieusement. Mais, si vous n’en éprouvez pas le besoin, laissez ça dans un coin reculé de votre tête. Un jour, peut-être, vous verrez d’un œil différent cette possibilité. Et là alors, vous saurez que ça vaut sans doute le coup de tenter l’aventure !

Oser aller voir au bout de la jetée seule en vacances un ciel rosé

Dernière suggestion: si le mode « vraiment seule » vous fait peur, si vous voulez plutôt tenter l’aventure avec d’autres femmes qui, comme vous, viendront non-accompagnées, allez faire un tour sur le site Copines de voyage. Les destinations me font rêver!

*Dr Frédéric Saldmann : cardiologue, nutritionniste, spécialiste en médecine préventive, auteur

Si vous voyagez en solo ou si vous en rêvez, si vos peurs sont plus fortes que l’envie, vous pouvez partager votre témoignage ci-dessous :

 

Partager
Vous pouvez laisser votre commentaire 2 Commentaires