Garder ses cheveux blancs : un choix de facilité ou un acte militant ?

des cheveux blancs de femme sur un fond stylisé

Si j’avais écrit cet article il y a 10 ou 15 ans j’aurai sans doute parlé de la nécessité de cacher ses cheveux blancs pour paraître plus jeune… ou moins vieille ! Parce que je le pensais alors. Mais c’est surprenant la mode ! Et finalement celle-ci tombe au bon moment pour moi. En effet, aujourd’hui garder ses cheveux gris ou blanc est tendance. Dans la rue, dans les magazines, on peut même voir des femmes jeunes arborer cette couleur comme un signe de branchitude. Mais autour de la cinquantaine le choix se pose réellement.une jeune femmequi porte des cheveux longs et blancs

La perception des cheveux au début du millénaire

Pour rappeler à votre souvenir comment le vieillissement de la chevelure était perçu à une époque où, personnellement je ne m’en souciais guère,  j’ai trouvé un livre de conseils de beauté d’une journaliste écrivant pour plusieurs revues européennes.

une femme au bac chez le coiffeur pour une coloration

top-santé.fr

Sur le sujet des cheveux, je peux lire : « S’ils excèdent 30% de votre chevelure, une coloration s’avère utile… Mais si 50% des cheveux grisonnent, une coloration intensive s’impose… » Radical et sans appel ! L’hypothèse de pouvoir exposer aux yeux de tous une chevelure grisonnante n’est même pas envisagée. Ça ne se fait pas !

Pourtant, depuis plusieurs années, je côtoyais des femmes portant sans complexe leurs cheveux gris ou blancs. Coupes courtes et vraies personnalités, la couleur de leur chevelure faisait partie d’elles. Je trouvais cela plutôt gonflé dans une société promouvant le jeunisme. Elles ne ressemblaient en rien à des Mamies Nova… qu’elles n’étaient pas !

Le buzz créé par des personnalités médiatiques

Tatiana de Rosnay auteur aux cheveux gris

amazon.fr

Faire comme elles ou pas le moment venu, je ne me posais pas la question. Dotée d’une couleur châtain clair, je n’avais jamais teint mes cheveux et me contentais de mèches blondes qui suffisaient à masquer les premiers fils d’argent. Et puis, alors que le blanc prenait progressivement la place du blond sur ma tête, j’ai vu apparaître dans les magazines féminins des articles mettant en avant, non pas des femmes, mais leur choix de garder leurs cheveux naturellement blanchis par l’âge.

J’avais remarqué depuis longtemps que Tatiana de Rosnay avait les cheveux gris mais là, on ne parlait plus de ses livres mais de son audace capillaire. Et la vague d’argent a déferlé en 2017 avec la position publiquement revendiquée de Sophie Fontanel. Cette journaliste a choisi d’afficher sa métamorphose en photos, et en temps réel, sur son blog et dans son livre « Une apparition » (Robert Laffont).

Sophie Fontanel journaliste aux cheveux blancs

closermag.fr

Elle inventa alors le terme « blande » pour revendiquer un choix des femmes de s’affranchir des diktats de la bienséance capillaire. Et avec Sophie Fontanel les médias se rendirent compte que d’autres femmes, loin d’être des « mémères » assumaient leurs cheveux blancs ou gris sans perdre leur aura et leur popularité. Est-ce que Helen Mirren ou Françoise Hardy ressemblent à des grands-mères d’antan ? L’âge et leur couleur de cheveux n’a en rien altéré la classe qu’elles ont toujours eue.

Merci mesdames ! Vous m’avez dispensée d’un choix cornélien !

Françoise Hardy et sa belle coupe aux cheveux blancs

elle.fr

Le choix d’assumer ses cheveux et son âge

Il faut bien reconnaître que laisser ses cheveux au naturel est tendance et que nul ne sait si celle-ci perdurera. Mais je crois à une lame de fond qui suit la mouvance de la société. Dans ce mouvement que portent particulièrement les femmes, sont remis en cause les diktats qui veulent mettre les individus dans des moules. Les femmes d’aujourd’hui, et en particuliers les perennials , revendiquent le droit d’exister telles qu’elles sont, d’être belles à tout âge et d’assumer leur corps tel qu’il est. Un homme aux cheveux poivre et selPersonne ne reprochera à un homme d’être grisonnant. Au contraire, le poivre et sel de nos hommes peut être considéré par certaines comme un atout de charme. Alors pourquoi eux et pas nous ? Est-ce qu’on dira à un homme qu’il est temps de cacher ses racines ?

Certaines y voient aussi, et les deux points de vue sont tout à fait complémentaires, le ras-le-bol de la contrainte des colorations pourvoyeuses pour les traditionnels de produits chimiques. Ce choix se situe donc aussi dans la mouvance du retour au naturel, dans un souci de préservation de l’environnement et de sa santé.

Ne pas teindre ses cheveux permet prosaïquement de s’affranchir des contraintes des visites régulières chez le coiffeur Mais ce choix représente également un gain de temps et d’argent non négligeable de nos jours. Rarement avoué, ce dernier argument est pourtant le déclencheur chez certaines femmes. Ce non choix peut être bien vécu si la personne aime son visage encadré de gris ou blanc.

Une femme au beau visage encadré de cheveux grisonnant

pinterest.fr

Le choix d’assumer son âge mais de préférer la couleur

Une femme souriante avec des cheveux teints en rouxHeureusement le choix de la teinture des cheveux n’engage en rien sur le fait d’assumer son âge. Je suis toujours admirative des femmes toujours bien coiffées, sans que jamais le moindre fil blanc ne vienne ternir l’image de soin d’elles-mêmes qu’elles donnent. Je ne peux qu’approuver ces signaux de coquetterie (ce n’est pas péjoratif !). Cela signifie aussi qu’elles ne se laissent pas aller, qu’elles veulent garder une place dans la société. Leur manière de résister aux marques du temps est de garder cette maîtrise de leur chevelure. Je peux tout à fait imaginer aussi que ce temps passé chez leur coiffeur, ou coiffeuse préférée, soit un moyen de maintenir un lien social, de passer un moment agréable entre les mains d’une personne bienveillante.

Dans notre monde qui va très vite ce temps de pause peut constituer un vrai moment de détente. Il permet à ces femmes de se reconnaître face à leur miroir chaque matin. Et, comme il s’agit avant tout d’attention à soi, je ne peux qu’applaudir des deux mains ce rituel de coloration, souvent associé à une jolie coupe. En effet il est peu probable qu’un coiffeur, surtout s’il est bon observateur et bon professionnel doublé de compétences de coloriste, laisse une cliente repartir avec un beau roux sans un rafraîchissement de sa coupe !

Quelques conseils pour être magnifique en argenté

  • Choisir de garder et donc montrer ses cheveux blanchissant est un choix qui nécessite, comme la coloration, un minimum d’attention. Qu’elle soit blanche ou grise votre chevelure doit être en harmonie avec votre style. Elle doit vous « servir » et non pas vous affadir. Pas question de virer au look « mamie ». La période la plus difficile est l’entre-deux. Votre coiffeur préféré est pour cette transition un précieux allié.
  • Les cheveux blancs ont perdu la mélanine donc sont plus fragiles car poreux. Ils absorbent donc plus facilement la pollution, la fumée de cigarette ou le calcaire de l’eau de la douche ; ils peuvent aussi jaunir. Pour contrer ces désagréments vous avez à disposition des formules à base de pigments bleus qui raviveront leur éclat. Ne pas hésiter aussi à adopter un soin nourrissant à base d’huiles végétales en masque avant-shampoing.
  • Pour prévenir le jaunissement un foulard noué joliment ou un chapeau sera aussi un atout non dénué de charme.
  • Votre coupe est essentielle car c’est elle qui contrebalancera le risque de vous confondre avec votre mère ! Sur ce point le négligé n’est pas permis. Vous n’avez pas d’obligation de couper vos cheveux longs mais ils doivent être impeccables. Misez sur une coupe moderne, genre coiffé-décoiffé un peu rock, ou une coupe graphique. Osez : vous devez affirmer votre choix et les compliments seront votre récompense.Une femme soignée aux cheveux longs argentés

 

Les précautions pour que votre coloration se fasse oublier dans le regard des autres

  • Choisissez un bon coiffeur, celui qui sait vous conseiller, qui vous donnera des conseils d’entretien.
    Une belle femme aux cheveux colorés

    phytex.eu

  • Plus que jamais vous devez préserver votre chevelure du soleil (même combat que pour la peau !). Le soleil, et plus particulièrement la plage ou la piscine peuvent ruiner vos efforts pour votre chevelure. Le risque est qu’elle blondisse, roussisse ou pire verdisse ! Dans ce dernier cas, vous pouvez essayer la recette suivante : faites fondre 2 aspirines dans un bol avec un peu d’eau, ajouter un peu de shampoing et faites une pâte que vous appliquerez sur vos cheveux mouillés. Laissez pauser quelques minutes et lavez vos cheveux comme à votre habitude. En prévention adoptez un chapeau pour protéger votre visage et vos cheveux. Compte tenu du choix vous trouverez forcément un modèle qui vous va.
  • Évitez les couleurs de teinture trop foncées et en particulier le noir qui durcit les traits. Attention aux reflets orangés et rouges qui ne tiennent pas. Sur le blond, les mèches sont un bon compromis pour aller en douceur vers le gris majoritaire. Attention aux blonds trop blancs ou trop cendrés qui risquent de mettre l’accent sur vos cernes et autres désagréments tels que rides et tâches de pigmentation. Le roux est souvent flatteur à condition d’éviter les mèches. Les nuances de teinte violette ne vont à personne: oubliez!

Finalement, « blande » ou « colorée », peu importe ! L’essentiel est de prendre soin à minima de vos cheveux et d’avoir un style en adéquation avec votre personnalité. Il suffit de peu de choses pour moderniser un look qui risque de vous vieillir. Un accessoire, une coupe de vêtement, un beau rouge à lèvre,… N’hésitez pas à vous faire conseiller si vous manquez d’assurance.une femme aux cheveux teints et une femme aux cheveux blancs discutent dans un parc chacune sur un banc

 

Si vous voulez nous faire part de votre choix, la zone de commentaires ci-dessous est pour vous :

 

Partager
Vous pouvez laisser votre commentaire 2 Commentaires