12 bonnes raisons de suivre une formation

une femme en formation lève la main

La formation initiale devient plus aléatoire passée la cinquantaine… Normal. En revanche, je suis une ardente défenseuse de la formation continue. Dans le monde du travail, je suis toujours surprise que certaines personnes trouvent toujours un moyen de ne pas participer aux formations proposées par leur employeur. Si vous en faites partie, vous avez peut-être de bonnes raisons. Mais êtes-vous sure que celles-ci ne masquent pas quelques peurs qui traînent pas ci par là ?

Quelques chiffres sur la formation en France

Femme en formation sur son portable

Les chiffres de la formation professionnelle indiquent que les hommes et les femmes y ont accès de manière identique. En effet, d’après l’INSEE, en France, 59% des hommes et 58,8% des femmes ont bénéficié d’une formation. Mais, sous cette pseudo égalité, se cache une réalité : si les femmes cadres se forment beaucoup, les ouvrières ont 3 fois moins de chance d’accéder à une formation. Par ricochet, elles sont moins susceptibles de bénéficier de promotion et revalorisation salariale.

Si vous voulez approfondir le sujet je vous invite à lire le rapport EVE et DONZEL.

Et pourtant la formation est un droit inscrit dans la législation du travail.

A ce titre tout salarié « bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel avec son employeur consacré à ses perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi. »

Et si vous n’êtes pas salariée mais indépendante vous cotisez également pour avoir accès à la formation.

Alors, à quand remonte votre dernière formation ?

Un aperçu de vos bonnes raisons pour ne pas aller en formation

Plusieurs arguments peuvent justifier à vos yeux de ne pas vous rendre à la formation que votre employeur a inscrit sur votre planning.

une grande table et des chaises pour formation

  • Vous n’avez rien demandé
  • La formation ne vous intéresse pas
  • Vous en vouliez une autre
  • Vous êtes malade
  • Cela va être compliqué pour gérer votre vie familiale
  • Vous ne pouvez pas louper la gym
  • Vous ne voulez pas y aller sans une collègue (de préférence une avec qui vous avez des affinités)
  • Vous êtes trop âgée pour apprendre
  • Il faut partir la veille
  • Vous n’aimez pas rester assise sur une chaise
  • Vous n’avez plus l’habitude d’écouter
  • Vous n’aimez pas être interrogée
  • Vous avez peur de ce que vous allez apprendre
  • Vous craignez de devoir changer vos habitudes (professionnelles)….
  • Vous avez déjà du retard dans votre travail et cela va l’aggraver

Bref, les résistances sont là.

Les 12 bonnes raisons d’aller en formation

Et pourtant la formation offre l’opportunité d’apprendre. Certes cet apprentissage peut être difficile. Il peut vous déranger, vous bousculer, remettre en cause vos certitudes. Or c’est le propre de la formation : déconstruire pour pouvoir reconstruire. La reconstruction se fera avec de nouveaux matériaux qui reposeront sur les bases de vos acquis antérieurs.

Si les craintes sont peut-être votre réalité, les bénéfices à tirer de la formation peuvent s’avérer multiples. En effet, la formation permet de :

  • Sortir de la routine de sa vie professionnelle (et un peu personnelle s’il faut « découcher » !)
  • Permettre des rencontres
  • Favoriser les échanges sur des pratiques similaires ou différentes
  • Valoriser ses savoirs et savoir-faire
  • Améliorer sa connaissance
  • Progresser dans sa pratique
  • Eviter la lassitude dans l’emploi
  • Etre force de proposition vis-à-vis de ses collègues et/ou de son employeur
  • Résoudre des problèmes professionnels
  • Tenir sa place dans son emploi sans être dépassé par les techniques ou connaissances des collègues
  • Aiguiser sa curiosité
  • S’affirmer comme personne intéressée et soucieuse d’évoluer

La formation vue comme une spirale vertueuse

Certes cela veut dire sortir de sa zone de confort. Je comprends que cela puisse être difficile parfois mais le bénéfice en vaut la peine.

Les joies et déception de la formatrice

Si la fonction de formatrice n’est pas la principale, j’ai néanmoins eu l’occasion d’animer quelques dizaines de modules de formation professionnelle. A ce titre, je peux dire que la formation est un enrichissement pour celui ou celle qui la conduit. Chaque groupe permet de nouvelles rencontres, de nouveaux partages d’expériences. L’animation d’une formation requiert beaucoup d’énergie et oblige à se perfectionner. Aucune animation n’est identique à une autre et cela en fait son intérêt.

la formation comme un lieu d'échanges

J’ai eu aussi dans les groupes d’apprenants (oui, c’est le terme dans le jargon) des personnes qui étaient là sans l’avoir souhaité. Elles ont généralement accepté de jouer le jeu et de participer sincèrement. C’est toujours un plaisir de voir au moment des évaluations qu’elles étaient finalement contentes d’être venues.

En revanche, j’ai dû aussi faire face à des personnes qui perturbaient le groupe par des bavardages, des propos désagréables. Elles entendaient ainsi montrer qu’elles n’avaient pas choisi d’être là. Je n’en étais pas responsable et leurs collègues non plus. Un formateur préfère que ces personnes ne viennent pas car elles gênent tout le monde et sont contre productives.

Mais ce n’était pas vous, n’est-ce pas ?

La formation pour toutes

La formation, telle que je l’ai évoquée précédemment concerne le monde du travail. Mais vous pouvez également continuer à vous former en dehors de celui-ci.

Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir accès à de multiples possibilités. Dans un groupe que j’animais récemment, une personne de plus de 80 ans disait qu’elle attendait avec hâte la prochaine rentrée pour retourner à l’Université Ouverte. Elle comptait bien s’inscrire dans plusieurs matières si la santé de son mari lui permettait. Mais si vous n’avez pas accès à cette possibilité offerte par les villes universitaires, d’autres moyens de vous former existent.

Vous pouvez trouver des cours sur diverses thématiques dans les maisons de quartier ou maisons pour tous, des cours organisés par des clubs. Grace à Internet vous avez accès à des formations en ligne proposées par des professionnels ou des passionnés, à des MOOC ou FLOT (Formation en Ligne Ouverte à Tous).

Et puis, pour faire simple, il restera toujours les livres, formidables passeurs de savoirs.

le livre comme immuable outil de formation

S’il faut ajouter une dernière bonne raison de se former, je rappelle que la formation est un bon moyen de faire travailler sa mémoire grace à la fonction d’apprentissage qu’elle sollicite. Et la mémoire s’use d’autant plus qu’on ne s’en sert pas !

Alors allez-vous en formation? Vous formez-vous régulièrement? Aimez-vous ça? A vos commentaires !

Partager
Vous pouvez laisser votre commentaire 0 Commentaires